Assemblée Populaire d'Auxerre (APA) - 89.

jeudi 14 novembre 2019

Communiqué de presse - Solidarité aux victimes de la précarité.


Communiqué de presse par l’Assemblée Populaire d’Auxerre (APA).
Solidarité aux victimes de la précarité.

Ce vendredi 8 novembre, un jeune homme de 22 ans s’est immolé devant le CROUS de Lyon. Désormais entre la vie et la mort, ce jeune homme nous a laissé un dernier témoignage sous forme de lettre qui ne souffre d’aucune ambiguïté quand à la dimension politique de son geste désespérée.

L’Assemblée Populaire d’Auxerre souhaite exprimer tout son soutien aux proches d’Anas dans ce moment difficile.
Comme nous souhaitons exprimer notre solidarité envers tous ceux qui dénoncent la précarité et l’inhumanité des institutions.
Nos revendications portent sur un monde plus équitable et plus humain. Il n’est pas tolérable que l’inhumanité des institutions auxquels nous sommes confrontée au quotidien amène la population à des gestes aussi définitifs.

Ce geste témoigne de la nécessité de remettre de l’humain et donc des moyens dans nos institutions et nos services publics afin de prévenir de nouveaux drames.
Comme il est nécessaire de ne plus faire entrer un facteur financier dans le traitement de l’humain. Certaines choses doivent s’envisager au-delà de la rentabilité, c’est le cas de l’enseignement et de l’accessibilité aux études.

14-11-2019, pour l’Assemblée Populaire d’Auxerre.

Version .pdf du communiqué.
Lire la suite... >>>

samedi 9 novembre 2019

Acte 52 - Convergence et visibilité

Lors de l'Acte 52, samedi 9 novembre nous avons participé à une marche blanche pour l'hôpital d'Auxerre en convergence et soutien avec la lutte des personnels soignants.

Plus de photos par ici.

Pendant cette marche, nous avons chanté pour notre député.

Voici, le communiqué de presse relatif à cette action.

On est là !
Ce samedi 9 novembre 2019, un groupe de Gilets Jaunes participant à la marche blanche pour l’hôpital d’Auxerre a entonné un chant pour Mr Larrivé.
Chantant le traditionnel couple “On est là, on est là”, leur chant se terminait par “même si Larrivé veut pas, nous on est là!”.
En effet, Mr Larrivé avait salué une partie d’entre eux au début du cortège en leur signifiant qu’ils devaient cesser le mouvement.

Le mouvement citoyen et social des Gilets Jaunes est inédit en France tant dans sa durée que dans la répression qui lui est opposée. Cette répression en passe aussi par une invisibilisation du mouvement dans les médias.
Ce silence tant sur les revendications que sur le mouvement est un traitement par le mépris que subissent les Gilets Jaunes depuis presque un an de la part de médias et des politiques.

Mr Larrivé avait qualifié les Gilets Jaunes de “cri de détresse” dans L’Est Républicain du 2 décembre 2018.
Or, on ne répond pas à la détresse par le mépris, le silence, l’invisibilisation.
C’est pourquoi, même si Mr Larrivé a invité les Gilets Jaunes présents lors de la marche blanche pour l’hôpital d’Auxerre du samedi 9 novembre à rentrer chez eux. Ceux-ci ont souhaité dédicacer un de leurs chants à Mr Larrivé signifiant qu’ils n’avaient aucun volonté de “rentrer chez eux”.

Version .pdf du communiqué.

Lire la suite... >>>

jeudi 31 octobre 2019

Action - Die In Halloween

Ce mercredi 30 octobre, un groupe de Gilets Jaunes a organisé une action symbolique de Die-In devant le commissariat d’Auxerre.
Ils se sont allongés à même le sol pour symboliser et dénoncer la répression dont leur mouvement est victime.
Une action qui s’inscrit dans une campagne anti-répression dans l’Yonne avec notamment la mise en place d’une enquête afin d’avoir des chiffres quand à la répression subie par les Gilets Jaunes de l’Yonne, 89.
https://framaforms.org/enquete-antirep-89-octobre-2019-1571396500

Malgré un mouvement citoyen et social inédit en France tant dans sa durée, que dans sa capacité d’action, que dans son pouvoir de mobilisation et que dans sa répression, les Gilets Jaunes restent face à un mur.
Les revendications sont évincées, les citoyens ignorés et les victimes passées sous silence.
A presque un an de mobilisation sur le terrain, au moment de l’année où ancestralement l’humain dans son ensemble rend hommage à ses morts pour accueillir la saison froide, le moment semble opportun pour prendre le temps de regarder en arrière, de compter les victimes et de leur rendre hommage.

En juillet 2019, le journaliste David Dufresne recensait : 1 décès, 5 mains arrachées, 24 éborgnés, 289 blessures à la tête et 795 signalements à l’IGPN.
Début juillet 2019, le ministère de la justice communiquait auprès de StreetPress : 11 000 gardes à vue pour 3 000 condamnations dont 440 mandats de dépôts.
Ces chiffres étant imprécis car depuis leurs parutions d’autres blessés et d’autres interpellations ont eu lieu.
Le pays des droits de l’homme sanctionne avec une répression inédite toute velléité de protestation de la part du peuple ce qui censure et entrave de façon gravissime le droit à manifester et à s’exprimer de la population.



Sources :
https://www.mediapart.fr/biographie/david-dufresne (voir l’infographie)
https://www.streetpress.com/sujet/1568288596-en-prison-comme-440-gilets-jaunes-ils-racontent

30-10-2019, pour l’Assemblée Populaire d’Auxerre.

communiqué de presse.

plus de photos.

vidéo.
Lire la suite... >>>

jeudi 24 octobre 2019

Action - Visites d’État teintées de jaune.

Jeudi 23 octobre, un groupe de Gilets Jaunes icaunais est allé à la rencontre des personnalités gouvernementales en déplacement dans l’Yonne.
D’abord du secrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé en charge de la protection de l'enfance, Adrien Taquet qui s’arrêtait discuter avec des parents dans la galerie d’un centre commercial local. Puis, de la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye qui organisait avec le précédent un débat sur les retraites.

Deux thèmes en lien avec nos revendications et surtout l’opportunité de se rappeler à la mémoire du gouvernement qui tend facilement à ignorer ses opposants politiques qu’ils soient jaunes ou verts.
En effet, Mr Taquet intervenait dans une grande enseigne pour y défendre un usage raisonné des écrans et une alimentation plus saine pour les enfants. Un discours de bonnes intentions tenu dans le type de lieu voué à la surconsommation et à l’alimentation industrielle alors que l’Yonne est un territoire riche et diversifié en production bio. 
Après avoir pu échanger avec sa secrétaire de cabinet, le groupe est reparti.
Et c’est avec les 2 représentants de l’État que le dialogue a pu se poursuivre en préambule au débat sur les retraites annoncé.

Il est à noter que c’est une des premières fois que des représentants de l’État en visite dans l’Yonne prennent le temps d’échanger avec les Gilets Jaunes.
Et si notre droit à manifester est toujours entravé par ces visites d’État annoncées à peine 24h en amont - interdisant toute possibilité de déposer une déclaration de manifestation dans les temps. Il semble que la nouvelle ligne de conduite de la LREM que nous avons expérimentées lors du lancement de la campagne municipale de la LREM à Auxerre soit désormais, de nous considérer comme des opposants politiques - du moins en local.


Lire la suite... >>>

mardi 22 octobre 2019

Convergence - Actions de soutien aux pompiers.

Parce qu'ils demandent plus de moyens - et nous aussi.
Parce qu'ils sont réprimés et mutilés pour cela - et nous aussi.
La cause des pompiers, surtout en ruralité comme chez nous dans le 89, est forcément la nôtre.
Un soutien en 2 vagues avec une première visite le samedi 19 octobre au principal casernement d'Auxerre.
Et une seconde visite, le mardi 22 octobre au moment du changement de service qui aura permis des échanges de poings levés et de sourires avec les pompiers présents.
Cette seconde visite s'est terminée par un passage à la Direction Départementale des Services d'Incendie et de Secours où le groupe a pu échanger avec un commandant sur la situation des pompiers dans l'Yonne.


Plus de photos : https://photos.app.goo.gl/xYozd3gn4qhemEa19
Vidéo : https://youtu.be/Az_fwyFHCQU


Lire la suite... >>>

vendredi 18 octobre 2019

Recenser la répression dans l'Yonne, 89.

Alors que le mouvement des Gilets Jaunes va fêter sa première année, l'Assemblée Populaire d'Auxerre souhaite mettre en place un recensement le plus exhaustif possible de la répression subie par les Gilets Jaunes du 89.
Beaucoup de Gilets Jaunes ne se considèrent pas comme victime de la répression car ils n'ont été ni mutilés, ni incarcérés.
Cependant, la violence de la répression ne s'exprime pas que dans ces extrêmes.

A notre connaissance, les médias locaux n'ont jamais fait mention de dégradations de la part des Gilets Jaunes dans le 89, tout comme nous n'en avons pas constaté.
Le mouvement s'est exprimé pacifiquement alors que nous avons subi une répression, sans précédent connu dans la région. Répression pour avoir simplement voulu exprimer nos revendications pour un monde plus juste.

Que vous ayez été blessé même légèrement, que vous ayez été auditionné même sans suite, nous souhaitons recenser la répression subie par les Gilets Jaunes du 89 pour établir un comptage de nos blessés, de nos heures de privation de liberté et de nos amendes alors que nous ne faisons qu'exercer notre légitime droit à manifester.
Merci de compléter et de partager ce questionnaire au plus grand nombre pour des résultats les plus exacts possibles.

Vous pouvez nous contacter via mail, via notre page Facebook ou via le Formulaire.
Lire la suite... >>>

vendredi 11 octobre 2019

Action Visibilité


Ce vendredi 11 octobre, un petit groupe de téméraires a mis en place l'affichage d'un Gilet Jaune géant sur le pont du rond-point de Jonches.
Une autre équipe est passé le samedi pour solidifier et rectifier l'affichage qui souffrait avec le vent.
L'inscription est restée en place jusqu'au lundi matin.





Vidéo :
Lire la suite... >>>

dimanche 6 octobre 2019

Presse - France Bleu, octobre 2019.

Suite à un vote lancé sur son Facebook, France Bleu demandait aux auditeurs de choisir entre un sujet sur les Gilets Jaunes ou sur la déprime du changement de saison à l'automne, c'est le sujet sur les Gilets Jaunes que 62% des votants ont réclamés.

Nous avons été contacté par le journaliste pour participer à ce petit sujet, diffusé dimanche 6 octobre 2019.

L'article est par là.

Lire la suite... >>>

mercredi 2 octobre 2019

Action - APA#30 - Gilets aux balcons !

Au-delà d'un ordre du jour chargé pour cette 30° Assemblée Populaire d'Auxerre, nous avions aussi une petite action symbolique de visibilité de prévue en profitant de la salle où nous étions hébergé pour l'occasion.

Nous avons suspendu nos gilets Jaunes aux fenêtres du passage Soufflot.

Action symbolique de visibilité de l'Assemblée pour en indiquer la présence et la tenue.
Action significative en prolongement des revendications d'un mouvement populaire qui porte une idée de partage des richesses que de suspendre les gilets jaunes des rond-points aux balcons d'un bâtiment dont l'architecture affiche l'aisance.

plus de photos.
Lire la suite... >>>

Action - Nous aussi, on est en colère !

Ce mercredi 2 octobre 2019 à 17h à Auxerre, une groupe festifs d’une vingtaine de Gilets Jaunes a répondu à l’appel à mobilisation des syndicats de Police dans le cadre d’une marche de la colère organisée à Paris.
Les activistes ont donc déambulé dans Auxerre avant d’aller se poster devant le commissariat de Police pour y stationner le temps nécessaire à signifier leur présence aux force de l’ordre.
La manifestation s’est déroulée dans le calme et sans provocation dans le respect d’un consensus d’action non violent.

Le groupe a pu afficher son soutien aux Forces de l’Ordre quand aux manques de moyens allouées aux services publics en général avec des pancartes “Nous aussi, on veut plus de moyens !” et quand à une colère légitime envers l’Etat avec des slogans comme “Nous aussi, on est en colère !”.
Ainsi qu’un soutien au syndicat VIGI qui réclame la dissolution de l’IGPN, une revendication qui se rapprochent de celles des Gilets Jaunes qui se réunissent chaque vendredi depuis le décès de Steve devant le siège de cette institution pour réclamer une véritable transparence quand aux enquêtes visant les forces de l’ordre.

Les participants considéraient comme important de mettre en place cette contre-manifestation de soutien.
En effet, les forces de l’ordre encadrent, parfois avec violence, les manifestations organisées par les Gilets Jaunes depuis plus de 10 mois. Les moyens supplémentaires réclamés par les forces de l’ordre semblent donc essentiellement destinés à continuer de réprimer le mouvement populaire social des Gilets Jaunes.
L’ironie de manifestations des forces de l’ordre réclamant plus de moyens pour censurer la liberté d’expression du peuple méritait d’être soulignée dans l’idée caricaturale de cette contre-manifestation festive où des slogans comme ”Les RT (Renseignements Territoriaux) avec nous !” s’affichaient.


Lire la suite... >>>
 

Nous suivre via mail

Copyright © Assemblée Populaire d'Auxerre Design par BTDesigner | Thème Blogger par BTDesigner | Hébergé par Blogger